Abandon du projet de port de plaisance à Brétignolles

Dernières nouvelles ci-dessous

image (2).jpg
image.jpg

LA VIGIE  n°64                                                          Novembre 2020

 

Chers(es) adhérents(es), chers sympathisants(es),

Nombre d’entre vous suivez assidûment l’actualité de notre combat pour l’abandon du projet de port de plaisance et pour la protection du littoral du site de la Normandelière à Bretignolles-sur-Mer, sur le site de www.la-vigie.org/  - le blog https://veillenormandeliere.blogspot.com/  -  la presse et les réseaux sociaux.

Le tragique événement du Covid-19 et le confinement ont retardé les dates du deuxième tour des élections municipales. Les résultats ont conduit à une nouvelle majorité au conseil communautaire qui a élu le 10 juillet dernier un nouveau président à la communauté de communes du Pays-de-Saint-Gilles-Croix-de-Vie.


Le nouveau président entend gouverner autrement, engager un nouveau projet de territoire et remettre en cause l’utilité du projet de port à Bretignolles. Il a suspendu les appels d’offres du projet et a fixé un moratoire de 1 an, avec la mise en place d’un groupe appelé ‘’médiation’’, mais qui en fait est une commission de consultation sur le projet de port.

La ‘’commission’’ devrait fournir son rapport au printemps pour une délibération en conseil communautaire.

La Vigie sera active dans cette commission, défendra fermement les analyses de ses experts et veillera à la prise en compte de tous les arguments présentés dans ses dossiers

Le moratoire engage la nouvelle gouvernance de la CDC à affirmer sa position sur le projet de port et à statuer, car le pouvoir de décision lui incombe en tant qu’autorité délibérante, et porteuse du projet.

Pour le moment les seuls acquis positifs,

  • c’est l’élimination de l’instigateur et promoteur autocrate du projet, l’ancien président de la CdC.

  • c'est l'échange de La Vigie avec le nouveau président de l’autorité délibérante qui porte le projet.

La Vigie a pris note d’un rétablissement des rapports et des échanges normaux avec l’instance territoriale sur les aspects essentiels du dossier de port au regard, en particulier, du contexte territorial, économique et social et des recours qui nous opposent.

Provisoirement, la relance des travaux est suspendue et tous les recours déposés par La Vigie restent les garants de l’abrogation du projet.

C’est grâce à vous tous, par votre fidèle soutien, que le passage en force tenté par le nouveau maire de Bretignolles pour imposer son projet de port est actuellement mis en échec.

       Mais nous devons rester mobilisés et déterminés ! Ce n’est pas fini.

Le nouveau maire de Bretignolles, avec 41% des électeurs inscrits, agit comme s'il était maître d’ouvrage du projet de port et croît pouvoir l’imposer.
Avec un acharnement persistant, il continue de dépenser abusivement l’argent public de la commune en honoraires d’avocat pour les répliques des mémoires en défense contre les recours de La Vigie visant un PLU ne prenant pas en compte une réserve importante de la commission d'enquête publique et, en conséquence, frappé aujourd'hui d'un avis défavorable et visant un permis d’aménager en défaut notamment face aux règlements de continuité d’urbanisme dans les espaces proches du rivage (disposition particulière de la Loi Littoral)

Le nouveau confinement va probablement augmenter le temps du moratoire. Une période de léthargie va s’installer pour incuber les travaux de la commission. Durant ce temps, les cabinets d'avocats continueront à multiplier les écritures, en défense contre nos recours, financées par l'argent public des collectivités. Cette pernicieuse pratique, destinée à nous affaiblir, a pour conséquence de nous contraindre à écrire et financer autant de répliques. La Vigie doit résister avec les moyens que chacun peut et voudra bien lui donner.

Je vous remercie pour votre soutien et votre contribution financière. Vos cotisations et vos dons sont la promesse de notre réussite. Votre fidélité garantit nos capacités et notre efficacité jusqu’au bout.

Avec mes solidaires et fraternelles considérations.
Le président,
Jean baptiste DURAND